Aide personnalise au logementAccession à la propriété : pensez aux aides sociales !

Les revenus modestes peuvent profiter d'un large éventail d'aides sociales pour accéder à la propriété. Tour d'horizon de ces dispositifs auxquels on ne pense pas forcément.

L'Aide Personnalisée au Logement (APL) est une allocation bien connue des locataires aux revenus modestes, délivrée par les Caisses d'Allocations Familiales (CAF). Ce qui est moins connu, c'est que cette aide peut aussi être versée dans le cadre du remboursement d'un prêt immobilier, à la condition toutefois que ce crédit soit un Prêt à l'Accession Sociale (PAS). Les conditions d'accès en termes de revenus sont donc relativement contraignantes, mais ce dispositif permet à des ménages modestes d'accéder à la propriété. Prêt-Accession-Sociale.com dispose d'un simulateur d'APL permettant le calcul de l'APL à laquelle vous avez droit.

Si vous n'êtes pas éligible au PAS, vous pouvez peut-être quand même obtenir d'autres aides : l'Allocation de Logement à caractère Familial (ALF) peut être versée dans le cadre du remboursement d'un prêt immobilier souscrit pour l'achat d'une résidence principale. Peuvent en bénéficier les couples ayant des enfants nés ou à naître, ou mariés depuis moins de 5 ans (les époux ayant moins de 40 ans à la date de leur mariage) et disposant de revenus inférieurs aux plafonds prévus. Ces plafonds dépendent de la situation familiale, et sont disponibles auprès de la CAF.

Enfin, et notamment pour les couples n'ayant pas d'enfants à charge mais disposant de revenus modestes, il existe également une Allocation de Logement à caractère Social (ALS). Dans ce cas, les plafonds et montants varient en fonction des revenus et de la situation familiale, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de la CAF.

Dans tous les cas, il faut garder en tête que le montant de ces aides, voire leur octroi, peuvent évoluer dans le temps, notamment si votre situation familiale change : si par exemple vos enfants quittent le foyer, vous ne serez peut-être plus éligibles à l'ALF. Ces allocations doivent donc uniquement être considérées comme des aides ponctuelles et partielles à l'accession à la propriété. Il vous faut anticiper leur éventuelle diminution ou suppression dans l'avenir pour établir votre plan de financement.

28 septembre 2010
© 2016 Source Pret-Accession-Sociale.com

Dernières actualités

Revues de presse, informations et actualités sur le prêt à l’accession sociale.

L'APL limitée... mais pas pour l'accession sociale !

L'APL limitée... mais pas pour l'accession sociale !

La réforme mise en application au 1er juillet est passée un peu inaperçue : à présent, au-delà d'un certain plafond de loyer, le montant de l'APL diminue, jusqu'à être supprimée. Une mauvaise nouvelle pour les accédants à la propriété ? Non, parce-que cela ne concerne que l'APL « location ». Ouf !
L'APL « accession » avait déjà été sérieusement menacée en 2014...

Peut-on transférer son Prêt Accession Sociale ?

Peut-on transférer son Prêt Accession Sociale vers un autre bien ?

Les conditions d'octroi du prêt PAS sont assez strictes : l'emprunteur doit satisfaire à des conditions de revenus, et le prêt est exclusivement accordé pour le financement de sa résidence principale. Mais les circonstances de la vie font que les ménages restent rarement 20 ou 25 ans dans le même logement. En cas de déménagement, vont-ils perdre le bénéfice de leur prêt PAS ?

Le prêt à taux zéro monte en puissance en 2016

Le prêt à taux zéro monte en puissance en 2016

Le président de la République François Hollande a dévoilé le 9 novembre dernier les détails précis de la réforme du prêt à taux zéro annoncée à la rentrée. Et cette annonce a réservé quelques surprises, notamment en termes de conditions d'accès, de montant et de durée du prêt. Comme annoncé en septembre dernier, le prêt à taux zéro aura bien droit à une réforme.

Relèvement des plafonds du PAS : Prêts sur 30 ans

Relèvement des plafonds du PAS : retour des prêts sur 30 ans

Tous les 2 mois, les taux plafonds du prêt PAS sont actualisés pour s'adapter aux évolutions du marché du crédit immobilier. Leur mise à jour au 1er juillet n'a donc rien de surprenant, et pourtant, cette fois-ci, elle a de réelles conséquences sur la capacité d'emprunt des ménages les plus modestes. Il faut tout d'abord dire que cette actualisation correspond en fait à l'alignement...

Les parlementaires au secours de l'APL Accession

Les parlementaires au secours de l'APL Accession

Menacée par la loi de finances pour 2015, l'APL Accession avait déjà été sauvée in extremis, mais seulement temporairement : l'article 93 de ladite loi prévoit toujours sa quasi-disparition pour le 1er janvier 2016. Mais le « groupe de travail sur les aides personnelles au logement » formé en début d'année à l'Assemblée Nationale ne semble pas l'entendre de cette oreille, et défend...

APL accession : un an de répit pour les ménages modestes

APL accession : un an de répit pour les ménages modestes

Ouf ! L'article 52 du Projet de Loi de Finances pour 2015, présenté fin octobre, prévoit la suppression de l'APL pour les bénéficiaires du prêt PAS, sauf en cas de baisse de revenus significative en cours de remboursement. Autant dire que les emprunteurs modestes ne pourront plus compter sur l'APL pour les aider dans leurs projets immobiliers. Et que l'intérêt du prêt...