Une nouvelle garantie loyers impayés exceptionnelleUne nouvelle garantie loyers impayés exceptionnelle

L'année 2010 marquera une révolution dans les relations propriétaires / locataires grâce à la nouvelle garantie de loyers impayés, la GRL (Garantie des Risques Locatifs). Des critères d'acceptation des dossiers plus souples, une véritable sécurité pour les investisseurs locatifs, vous demandera-t-on encore une caution lorsque vous voudrez louer un bien ? Quelques éléments de réponse…

Le contexte actuel

Pour 3 millions d'investisseurs locatifs, inquiets par la crise économique, par la dégradation de l'emploi et par l'augmentation du chômage, le choix du futur locataire devient de plus en plus difficile.

C'est ce dont s'est aperçu Pascal R., chef d'entreprise de plus de 50 salariés depuis 15 ans dans le Jura, qui témoigne :
« Après avoir vendu mon bien pour en louer un plus grand et plus fonctionnel, je ne m'attendais pas à ce que les propriétaires me demandent non pas une mais deux cautions. J'ai trouvé cette demande ahurissante et choquante au regard de mes garanties que je considère largement suffisantes ! ».

Un autre moyen permet de se prémunir contre les mauvais payeurs, il s'agit de l'assurance loyers impayés mais qui est peu utilisée par les propriétaires (surtout ceux qui gèrent directement la location de leur bien sans passer par un professionnel) car son coût est élevé et la sélection des dossiers draconienne.

Avantages relatifs au nouveau dispositif GRL

Une sécurité totale :

  • Les loyers impayés, pendant toute la durée du bail ; dans la limite d'une garantie globale de 70 000€ et d'un loyer mensuel de 2 000€ maximum
  • Les détériorations immobilières ; à hauteur de 7 700€ pour une location nue et 3500€ pour une location meublée
  • Les frais de contentieux

Conditions pour en bénéficier :

  • 50% d'endettement, le montant du loyer ne doit pas représenter plus de la moitié des revenus (tous types de revenus y compris CAF) des locataires
  • 2.50%, cotisation de 2.50% du loyer (charges comprises). Les vérifications doivent être faites par le bailleur
  • Souscription auprès d'une compagnie d'assurance agréée

Le nouveau dispositif de GRL se met en place grâce à un contrat d'assurance entre l'assureur et le propriétaire bailleur (personnes physiques ou morales, du parc privé), appelé « contrat socle ». Sachez que le contrat socle peut couvrir à la fois les locataires entrants et les locataires déjà dans le logement depuis plus de six mois.

Sur la voie d'un investissement locatif à profit assuré

La société DAS, filiale de l'assureur MMA est la première à avoir signé la convention le 10 Février 2010. D'autres assureurs tels que Macifilia (Macif), les Mutuelles Alsace-lorraine ou April devraient elles aussi distribuer le produit dans les prochaines semaines. Les garanties proposées par les différentes compagnies seront évidemment identiques mais le montant des cotisations pourra varier entre 2 et 3% du montant du loyer.

En conclusion, la GRL comporte bien des avantages en comparaison avec les autres solutions proposées jusqu'à présent. Les propriétaires se voient proposer un produit rassurant et adapté ; qui les incitera à faire de nouveaux investissements locatifs ou à remettre en location des biens inoccupés. Les locataires quant à eux, auront moins de contraintes pour faire accepter leurs dossiers. Dans ces conditions, cette nouvelle réforme est une véritable avancée dans les rapports bailleurs / locataires et pour une fois qu'une mesure gouvernementale se révèle véritablement efficace, on ne va pas se plaindre.

22 février 2010
© 2018 Source Cyberpret.com

Dernières actualités

Revues de presse, informations et actualités sur le prêt à l’accession sociale.

Le gouvernement veut-il supprimer le prêt accession sociale ?

Le gouvernement veut-il supprimer le prêt accession sociale ?

Le projet de loi de Finances 2018 présenté par le gouvernement prévoit la suppression de l’APL accession. Ce dispositif encore méconnu correspond à une aide mensuelle accordée aux primo-accédants, sous conditions de ressources. Le projet de loi de Finances 2018 apporte son lot de réformes en matière de logement...

Plan Logement : Vers une baisse des APL

Plan Logement : le gouvernement annonce une baisse des APL

Le gouvernement a confirmé la baisse des aides au logement ce 20 septembre dans le cadre de sa « stratégie logement », une mesure dénoncée par les associations qui craignent une dégradation des conditions de logements des plus pauvres. Les aides personnalisées au logement (APL) diminueront de 5 euros au 1er octobre 2017. Aucune autre diminution n’est prévue...

L'APL limitée... mais pas pour l'accession sociale !

L'APL limitée... mais pas pour l'accession sociale !

La réforme mise en application au 1er juillet est passée un peu inaperçue : à présent, au-delà d'un certain plafond de loyer, le montant de l'APL diminue, jusqu'à être supprimée. Une mauvaise nouvelle pour les accédants à la propriété ? Non, parce-que cela ne concerne que l'APL « location ». Ouf !
L'APL « accession » avait déjà été sérieusement menacée en 2014...

Peut-on transférer son Prêt Accession Sociale ?

Peut-on transférer son Prêt Accession Sociale vers un autre bien ?

Les conditions d'octroi du prêt PAS sont assez strictes : l'emprunteur doit satisfaire à des conditions de revenus, et le prêt est exclusivement accordé pour le financement de sa résidence principale. Mais les circonstances de la vie font que les ménages restent rarement 20 ou 25 ans dans le même logement. En cas de déménagement, vont-ils perdre le bénéfice de leur prêt PAS ?

Le prêt à taux zéro monte en puissance en 2016

Le prêt à taux zéro monte en puissance en 2016

Le président de la République François Hollande a dévoilé le 9 novembre dernier les détails précis de la réforme du prêt à taux zéro annoncée à la rentrée. Et cette annonce a réservé quelques surprises, notamment en termes de conditions d'accès, de montant et de durée du prêt. Comme annoncé en septembre dernier, le prêt à taux zéro aura bien droit à une réforme.

Relèvement des plafonds du PAS : Prêts sur 30 ans

Relèvement des plafonds du PAS : retour des prêts sur 30 ans

Tous les 2 mois, les taux plafonds du prêt PAS sont actualisés pour s'adapter aux évolutions du marché du crédit immobilier. Leur mise à jour au 1er juillet n'a donc rien de surprenant, et pourtant, cette fois-ci, elle a de réelles conséquences sur la capacité d'emprunt des ménages les plus modestes. Il faut tout d'abord dire que cette actualisation correspond en fait à l'alignement...