Peut-on transférer son Prêt Accession Sociale vers un autre bien ?Peut-on transférer son Prêt Accession Sociale vers un autre bien ?

Les conditions d'octroi du prêt PAS sont assez strictes : l'emprunteur doit satisfaire à des conditions de revenus, et le prêt est exclusivement accordé pour le financement de sa résidence principale. Mais les circonstances de la vie font que les ménages restent rarement 20 ou 25 ans dans le même logement. En cas de déménagement, vont-ils perdre le bénéfice de leur prêt PAS ?

En effet, lorsqu'un jeune ménage modeste accède à la propriété, il y a toutes les chances qu'il soit amené à déménager à moyen terme : mutation professionnelle, naissance... Les raisons de devoir changer de logement sont nombreuses. Mais dans ce cas, que devient leur prêt PAS ?

La procédure habituelle est de solder le Prêt Accession Sociale et de souscrire un nouveau prêt pour financer le nouveau logement. Mais dans ce cas, le ménage risque de perdre les avantages liés à ce prêt aidé. Si vous êtes dans ce cas, deux solutions alternatives existent toutefois.

La mise en location du bien

La mesure est passée un peu inaperçue lors de la dernière réforme du Prêt à Taux Zéro, mais elle a son importance : un logement financé à l'aide d'un PTZ peut à présent être mis librement en location par son propriétaire au bout de 6 ans seulement, sans devoir rembourser le PTZ. Quel rapport avec le prêt PAS me direz-vous ? Tout simplement que les conditions de mise en location d'un bien financé à l'aide d'un PAS sont calquées sur celle du PTZ (Article R331-66 du Code de la construction et de l'habitation).

En conséquence, il suffit au ménage d'occuper le bien pendant 6 ans, et il pourra mettre le bien en location pour acheter une nouvelle résidence principale. Le loyer servant à rembourser (au moins en partie) les mensualités du prêt PAS, voilà un excellent moyen de se constituer un capital immobilier !

Du reste, au-delà de 6 ans la mise en location n'est pas la seule possibilité, même si les autres semblent plus anecdotiques dans le contexte : résidence secondaire, location saisonnière ou encore usage professionnel ou commercial.

Par ailleurs, même pendant cette période initiale de 6 ans, il est possible, dans certaines conditions, de mettre le bien en location :

  • Mobilité professionnelle lorsque la distance séparant le nouveau lieu de l'activité et le logement financé est au moins de 50 km ou entraîne un temps de trajet aller au moins égal à 1h30,
  • Décès,
  • Divorce,
  • Dissolution d'un pacte civil de solidarité,
  • Chômage d'une durée supérieure à un an,
  • Invalidité.

Rien de très réjouissant, mais en cas de problème ce peut être une véritable bouée de sauvetage.

Transférer le prêt PAS sur le nouveau logement

C'est une possibilité peu connue des emprunteurs et qui peut éventuellement concerner tous les prêts immobiliers (et donc pas seulement le Prêt Accession Sociale), pour peu que le contrat de crédit le prévoie : le transfert du capital restant dû du prêt de l'ancien vers le nouveau bien.

Si vous souhaitez mettre en place une telle solution soyez bien attentif : tout d'abord, comme cela est déjà précisé ci-dessus, votre contrat de crédit doit le préciser explicitement, sans quoi votre banque peut tout à fait vous le refuser. Ensuite et surtout, le nouveau bien doit satisfaire aux conditions d'octroi du prêt PAS.

Si ces conditions sont remplies, vous pourrez financer votre nouvelle acquisition avec votre prêt PAS et conserver ses avantages.

Vous le voyez, opter pour le prêt PAS présente non seulement de nombreux avantages (possibilité de percevoir les APL, frais réduit, garantie de l'Etat), mais est aussi moins contraignant qu'on pourrait le croire. Vous êtes convaincu ? Alors n'hésitez pas à faire une simulation de Prêt Accession Sociale en ligne, gratuitement et sans engagement. Un conseiller financier spécialisé sera à votre disposition pour vous accompagner tout au long de votre projet.

Par Xavier Laneurie
13 mai 2016
© 2018 Source Pret-accession-sociale.com

Dernières actualités

Revues de presse, informations et actualités sur le prêt à l’accession sociale.

Le gouvernement veut-il supprimer le prêt accession sociale ?

Le gouvernement veut-il supprimer le prêt accession sociale ?

Le projet de loi de Finances 2018 présenté par le gouvernement prévoit la suppression de l’APL accession. Ce dispositif encore méconnu correspond à une aide mensuelle accordée aux primo-accédants, sous conditions de ressources. Le projet de loi de Finances 2018 apporte son lot de réformes en matière de logement...

Plan Logement : Vers une baisse des APL

Plan Logement : le gouvernement annonce une baisse des APL

Le gouvernement a confirmé la baisse des aides au logement ce 20 septembre dans le cadre de sa « stratégie logement », une mesure dénoncée par les associations qui craignent une dégradation des conditions de logements des plus pauvres. Les aides personnalisées au logement (APL) diminueront de 5 euros au 1er octobre 2017. Aucune autre diminution n’est prévue...

Le prêt à taux zéro monte en puissance en 2016

Le prêt à taux zéro monte en puissance en 2016

Le président de la République François Hollande a dévoilé le 9 novembre dernier les détails précis de la réforme du prêt à taux zéro annoncée à la rentrée. Et cette annonce a réservé quelques surprises, notamment en termes de conditions d'accès, de montant et de durée du prêt. Comme annoncé en septembre dernier, le prêt à taux zéro aura bien droit à une réforme.

Relèvement des plafonds du PAS : Prêts sur 30 ans

Relèvement des plafonds du PAS : retour des prêts sur 30 ans

Tous les 2 mois, les taux plafonds du prêt PAS sont actualisés pour s'adapter aux évolutions du marché du crédit immobilier. Leur mise à jour au 1er juillet n'a donc rien de surprenant, et pourtant, cette fois-ci, elle a de réelles conséquences sur la capacité d'emprunt des ménages les plus modestes. Il faut tout d'abord dire que cette actualisation correspond en fait à l'alignement...

Les parlementaires au secours de l'APL Accession

Les parlementaires au secours de l'APL Accession

Menacée par la loi de finances pour 2015, l'APL Accession avait déjà été sauvée in extremis, mais seulement temporairement : l'article 93 de ladite loi prévoit toujours sa quasi-disparition pour le 1er janvier 2016. Mais le « groupe de travail sur les aides personnelles au logement » formé en début d'année à l'Assemblée Nationale ne semble pas l'entendre de cette oreille, et défend...